Nous sortons de l'ère du gaspillage énergétique pour entrer dans celle de la pénurie. L'insouciance n'est plus possible [...] il faut maintenant faire preuve d'imagination. Et d'application pour inventer et mettre en place des palliatifs. [...] aucune solution de remplacement ne nous dispensera de gros efforts d'adaptation. Nous devons donc nous préparer à une vie moins facile. [...] le temps nous est compté, ainsi que les moyens financiers requis.

 

 Adolphe Nicolas*, Énergies : une pénuries au secours du climat, p.117, 2011, éd. Belin

 

 

* Géologue et professeur émérite à l'université de Montpellier