26 novembre 2012

Colin Campbell - fondateur ASPO [portrait]

Qu'est-ce qui anime, au fond, Colin Campbell[ fondateur de l'ASPO – Association for the study of Peak Oil & Gas] de parcourir le monde pour prêcher la fin du pétrole ? « J'essaie seulement de démontrer que nos modélisations d'épuisement des réserves pétrolières sont exactes, je veux provoquer la réaction des gouvernements. Ils préfèrent ignorer cette réalité, quand ils ne la nient pas en bloc. Mais moi, je ne veux pas mourir en laissant à mes petits enfants une terre ravagée par notre imprévoyance. » […] Pendant... [Lire la suite]

24 septembre 2012

Plus dure sera la chute

Mais en même temps que les impacts du réchauffement bouleversent le monde, l'épuisement progressif des énergies fossiles et des ressources minières affaiblira encore la capacité des sociétés à sadapter [à la transition de demain].   Philippe Squarzoni, Saison Brune, p. 277, 2012, éd. Delcourt    
06 mai 2012

Pas de pétrole, plus de civilisation

La fin de la parenthèse du pétrole sera probablement graduelle si aucun point de crise n'est atteint et si le changement est progressif. Cependant, particulièrement en raison de l'augmentation constante de la population et du fait qu'aucune alternative au pétrole ne soit disponible, la possibilité d'un écroulement de la société existe.   Walter Youngquist (professeur retraité de géologie à l'université de l'Oregon), cité dans « Pétrole : la fête est finie ! » de Richard Heinberg, pp.141-142, 2008 © Demi-lune... [Lire la suite]
Posté par vegman à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mai 2012

Fin de l'ère du pétrole

De toutes les drogues, la plus dure !... Nous autres, les humains, sommes « accros » au pétrole et aux hydrocarbures [...] [...] Depuis un siècle, nous brûlons chaque année ce que la vie a mis un million d'année a fabriquer. Où en sommes-nous de nos précieuses réserves de ces substances ? Combien de temps dureront-elles, sachant que les meilleurs gisements s'épuisent et que la demande grimpe en flèche ? Existe-t-il des énergies de substitution ? Quels seront les effets de la raréfaction et du... [Lire la suite]
06 mai 2012

Prévisionnites versus économistes

L'exploitation [ des ressources naturelles, notamment minières] accompagne en effet celle du pétrole, jusqu'à suivre l'inflexion actuelle de sa courbe de production, annonçant une prochaine et commune pénurie par effet domino. Ainsi s'annoncent les limites d'une croissance accélérée qui épuise les ressources de notre Terre. C'est une vision fort différente de celle des économistes conventionnels, niant encore la vulnérabilité des ressources naturelles et bien qu'encore écoutés de nos décideurs.   Adolphe Nicolas,... [Lire la suite]
Posté par vegman à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mai 2012

Un sevrage bien mérité

C'est aux combustibles fossiles – le charbon jusque dans la première partie du XXème siècle, puis le pétrole – qu'il convient d'attribuer l'extraordinaire croissance démographique et économique de la seconde partie du XXème siècle. Certes, la recherche scientifique et la technologie ont aussi porté cet essor. Sans elles et sans l'invention de l'électricité, nous continuerions à nous éclairer au pétrole (combustible supérieur à l'huile de baleine, ce qui sauva cette dernière d'une extinction prématurée...). La croissance démographique... [Lire la suite]
06 mai 2012

Après le gaspillage, la pénurie

Nous sortons de l'ère du gaspillage énergétique pour entrer dans celle de la pénurie. L'insouciance n'est plus possible [...] il faut maintenant faire preuve d'imagination. Et d'application pour inventer et mettre en place des palliatifs. [...] aucune solution de remplacement ne nous dispensera de gros efforts d'adaptation. Nous devons donc nous préparer à une vie moins facile. [...] le temps nous est compté, ainsi que les moyens financiers requis.    Adolphe Nicolas*, Énergies : une pénuries au secours du climat,... [Lire la suite]
Posté par vegman à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mai 2012

Fin du pétrole = misère

Crise suivante et plus grave, celle de l'énergie. Probablement d'ici à la fin de cette décennies, elle s'ouvrira sur la pénurie du principal carburant de croissance, le pétrole, suivie avant la moitié de ce siècle par celle des autres combustibles fossiles. Si elle n'est pas anticipée, la crise du pétrole sera celle du sevrage d'une drogue, mettant brutalement fin à l'envolée de la croissance de l'économie mondiale et à celle de la démographie, bouleversant le mode de vie des pays riches et dévastant les pays pauvres.   Adolphe... [Lire la suite]