06 mai 2012

Fin de l'ère du pétrole

De toutes les drogues, la plus dure !... Nous autres, les humains, sommes « accros » au pétrole et aux hydrocarbures [...] [...] Depuis un siècle, nous brûlons chaque année ce que la vie a mis un million d'année a fabriquer. Où en sommes-nous de nos précieuses réserves de ces substances ? Combien de temps dureront-elles, sachant que les meilleurs gisements s'épuisent et que la demande grimpe en flèche ? Existe-t-il des énergies de substitution ? Quels seront les effets de la raréfaction et du... [Lire la suite]

06 mai 2012

Prévisionnites versus économistes

L'exploitation [ des ressources naturelles, notamment minières] accompagne en effet celle du pétrole, jusqu'à suivre l'inflexion actuelle de sa courbe de production, annonçant une prochaine et commune pénurie par effet domino. Ainsi s'annoncent les limites d'une croissance accélérée qui épuise les ressources de notre Terre. C'est une vision fort différente de celle des économistes conventionnels, niant encore la vulnérabilité des ressources naturelles et bien qu'encore écoutés de nos décideurs.   Adolphe Nicolas,... [Lire la suite]
Posté par vegman à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mai 2012

Pétrole mon amour

Vous pouvez retourner la question dans tous les sens : pour le rapport entre la simplicité d'utilisation et le gain d'énergie, rien ne bat l'essence et les carburants apparentés. Supprimez le pétrole et notre monde cesse d'être celui que nous connaissons. Supprimez le pétrole et notre monde cesse d'être un monde où nous pouvons survivre.   Andreas Eschbach, En panne sèche, p.179, 2009, éd. L'Atalante
Posté par vegman à 23:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mai 2012

Adolphe Nicolas : «Nous sommes la dernière génération la plus favorisée de l’humanité»

Gilles RIBOUËT  |  27/03/2012       Géologue et professeur émérite de l'université de Montpellier, Adolphe Nicolas s'est intéressé aux conséquences de l'ère tout-pétrole. La fi n du pétrole, c'est pour demain, prédit l'expert en vacances à Maurice. A contre-courant des estimations admises, le réchauffement climatique sera, selon lui, contenu avec la pénurie des énergies fossiles. Pour autant, l'optimisme dans l'avenir reste très mesuré. «2050, rendez-vous à risque», c'est le titre d'un de vos... [Lire la suite]
06 mai 2012

Un sevrage bien mérité

C'est aux combustibles fossiles – le charbon jusque dans la première partie du XXème siècle, puis le pétrole – qu'il convient d'attribuer l'extraordinaire croissance démographique et économique de la seconde partie du XXème siècle. Certes, la recherche scientifique et la technologie ont aussi porté cet essor. Sans elles et sans l'invention de l'électricité, nous continuerions à nous éclairer au pétrole (combustible supérieur à l'huile de baleine, ce qui sauva cette dernière d'une extinction prématurée...). La croissance démographique... [Lire la suite]
06 mai 2012

Après le gaspillage, la pénurie

Nous sortons de l'ère du gaspillage énergétique pour entrer dans celle de la pénurie. L'insouciance n'est plus possible [...] il faut maintenant faire preuve d'imagination. Et d'application pour inventer et mettre en place des palliatifs. [...] aucune solution de remplacement ne nous dispensera de gros efforts d'adaptation. Nous devons donc nous préparer à une vie moins facile. [...] le temps nous est compté, ainsi que les moyens financiers requis.    Adolphe Nicolas*, Énergies : une pénuries au secours du climat,... [Lire la suite]
Posté par vegman à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mai 2012

Fin du pétrole = misère

Crise suivante et plus grave, celle de l'énergie. Probablement d'ici à la fin de cette décennies, elle s'ouvrira sur la pénurie du principal carburant de croissance, le pétrole, suivie avant la moitié de ce siècle par celle des autres combustibles fossiles. Si elle n'est pas anticipée, la crise du pétrole sera celle du sevrage d'une drogue, mettant brutalement fin à l'envolée de la croissance de l'économie mondiale et à celle de la démographie, bouleversant le mode de vie des pays riches et dévastant les pays pauvres.   Adolphe... [Lire la suite]
02 mai 2012

La vie (presque) sans pétrole

de Jérôme Bonaldi   Demain nous serons tous écolos parce que nous devrons tous vivre (presque) sans pétrole. Très bientôt, le baril atteindra 380 dollars. Le litre de super au prix de la louche de caviar ! Déplacer un véhicule de près d'une tonne pour aller acheter deux baguettes de pain sera d'un autre âge. Les métiers oubliés de la récupération, de la réparation seront des valeurs sûres. Le secteur agro-alimentaire qui ne fait aujourd'hui plus rien sans tracteur de moins de 500 chevaux remettra les bourrins au travail. Sans... [Lire la suite]
02 mai 2012

Vivre sans pétrole : Notre civilisation menacée de panne sèche !

de Françoid Marot   Que se passerait-il si, comme le pensent beaucoup de spécialistes, le prix du pétrole se remettait à flamber ? Si la demande finissait par surpasser l'offre ? Aujourd'hui, personne ne sait, ou ne veut dire, si la décroissance irréversible de la production pétrolière s'amorce déjà. Beaucoup pensent que la pénurie de l'or noir aura lieu en 2015, voire avant. Cet ouvrage étudie en direct la fin d'une civilisation fondée sur l'énergie bon marché et facile à produire. Il imagine la naissance d'un autre monde,... [Lire la suite]
01 mai 2012

En panne sèche

de Andreas Eschbach   Même la dernière goutte d essence permet encore d accélérer. Mais pour combien de temps ? L humanité va-t-elle affronter son plus grand défi ?La fin de l ère du pétrole est imminente. Quand le plus grand champ pétrolifère du monde se tarit, en Arabie séoudite, des bouleversements se mettent en branle. Notre civilisation touche-t-elle à sa ruine ? Markus Westermann, lui, parie sur un miracle : il croit détenir une méthode qui permet de trouver de l or noir. Beaucoup de pétrole. Encore faut-il que ce ne... [Lire la suite]
Posté par vegman à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,