Le débat sur la transition énergétique se poursuit. Comment ça, vous n'aviez pas remarqué ?

Le ministère de l'écologie a pourtant publié début mars un document intitulé "Socle de connaissances", afin de nourrir la réflexion. Sur 92 pages, un seul et bref paragraphe traite de la question du pic de production des énergies fossiles :

"Il pourrait par exemple, selon l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (IFPEN), se situer vers 2015-2025 pour le pétrole, 2025-2045 pour le gaz et 2100 pour le charbon. Le développement actuel de l’extraction d’énergies fossiles dites « non conventionnelles », telles que les gaz de schistes ou le pétrole off-shore profond, représente une réponse de court à moyen terme. Ces énergies non conventionnelles peuvent transformer le pic en « plateau », voire repousser très sensiblement le pic, sans pour autant modifier le caractère épuisable de ces ressources."

Et c'est tout. "Repousser très sensiblement le pic" ? Jusqu'à quand, et à quelles conditions ? A vous de deviner

 

Lire la suite